Basket Club La Mézière
 
 
 
 
 
 

BCLM - Etrelles - 30 avril 2016

L'heure du dernier match du championnat a sonné pour l'équipe des U20M,
sans Florian qui révise son bac.
Jour de carnaval dans le bourg, mais c'est sur le terrain que les garçons
nous réservent une surprise !
A 18h, Alex s'impatiente car il trouve ses joueurs bien lents à se changer. Les voilà qui arrivent, les cheveux aux couleurs du club : blancs d'un côté et verts de l'autre ! Même Antoine, blessé, se prête au jeu. Leur coach et les spectateurs échappent à la teinture : ouf ! Mais le ton est donné, l'ambiance sera festive.
Afin de ne pas se confondre avec leurs adversaires, l'équipe enfile des chasubles jaunes : coloris qui n'est pas pour déplaire à certains !
Les garçons se sont promis de gagner ce dernier match de la saison
et la rencontre démarre sur des chapeaux de roue. Les attaques
fusent des deux côtés et les Macériens sont bien présents soutenus par un public bruyant dès l'entame. 16-12 quelques secondes avant la fin du premier quart temps. Le chrono tourne. Le public décompte 8 - 7 - 6 - 5 - 4 - 3 - 2... Mais zut, l'adversaire a récupéré la balle et prévenu par les supporters de l'imminence du buzzer, marque sur le fil un énorme et magnifique 3 points que nous applaudissons, beaux joueurs !
Lors du second quart-temps, nos joueurs se déconcentrent quelques instants et Etrelles prend l'avantage 22 à 26 à la mi-temps.
Débrief au vestiaire et les joueurs reviennent sur le terrain plus motivés que jamais.
Les parents ont gonflé des ballons et hurlent "Pouic Pouic Pouic Tortue" à l'unisson avec l'équipe.
Le jeu reprend avec de beaux paniers, des bâches de William que les jeunes s'amusent à ponctuer d'un "Bouhhhh" tonitruant. Tous les joueurs donnent le meilleur d'eux-mêmes : oublié le dos bloqué de Thibault, le dos douloureux de Mathis, oubliées les entorses de Yann et William, oubliées les dents cassées d'Alan, oublié le claquage de la cuisse d'Alexandre. Les meneurs, Gwendal et Quentin remontent les ballons et Nico se démarque et se démène pour conclure l'action...
Les parents de Gwendal arrivent à temps pour vivre cette fin de match. Olivier, téméraire, monte sur les épaules de Laurent... On évitera quand même de faire monter Alexis, le petit frère de Nico en haut de la pyramide : l'activité acrosport attendra...
8 points d'avance pour débuter le dernier quart temps. C'est la folie dans les tribunes. Pas sûr que les arbitres puissent se concentrer : nous pardonnerons quelques coups de sifflet incertains en notre défaveur.A quelques minutes de la fin de la rencontre, les joueurs d'Etrelles lâchent prise. Alex peut faire sortir William sous une standing ovation pour sa belle carrière macérienne. Merci pour ces belles années dans l'équipe : à chaque match le coach adverse voulait le recruter... A lui, maintenant de choisir...
Au tableau d'affichage : 44 à 35. Les supporters nantais ne manquet pas de remarquer ce score : Loire Atlantique - Ille et Vilaine. Mais ce sera finalement sur une victoire 46 à 36 que les Macériens s'imposent !
Les joueurs laissent tous éclater leur joie de finir ainsi la saison en beauté et remercient le public d'un euphorique clapping.
Après cette liesse, séquence émotion à la buvette : Alex annonce officiellement aux garçons qu'il ne coachera plus l'an prochain. Nous le remercions chaleureusement pour ces deux belles années pendant lesquelles il a pu vivre de belles victoires avec ses joueurs mais aussi s'énerver face à leur défaitisme ou leurs mouvements d'humeur...
La fin d'une équipe même si certains espèrent bien continuer l'aventure au sein du BCLM ! On commence à compter l'effectif...
Merci à tous pour ce beau match que nous avons arrosé dignement avec l'aimable participation du club de tennis qui a fourni le rosé !

Laurence

BCLM - Talensac - 19 mars 2016

Il est 18h45, j'arrive avec la feuille rose en main du match des U13M1 que je viens de coacher. Alex est absent, "puni" à Melesse pour une certaine faute technique à Etrelles... Je m'empresse de dire aux garçons que c'est mon jour de chance : eux aussi doivent gagner ce match contre Talensac, le quatrième de la saison ! Interdit de baisser les bras durant cette rencontre : tout le monde va se battre jusqu'au bout contrairement au match aller.
Mathis a mal au dos, Alan est absent et Yann a son attelle à la cheville : il sera coach adjoint pour l'équipe réduite à huit.
Les garçons sont motivés et le "Pouic Pouic Pouic Tortue" se veut tonitruant !
L'entame de match est incroyable. Les garçons sont vifs et prennent le large. William a retrouvé son niveau de jeu d'avant entorse. Nicolas se bat dans la défense. Florian est bien présent. Quentin marque deux paniers coup sur coup. Yann, afin de faciliter les changements, propose de jouer en 3-2 en défense. En effet, on a 4 joueurs pour deux places devant en défense sinon. Cette tactique permet de multiples interceptions de balles et des contre-attaques de notre Speedy Gonzales, Gwendal ! A la fin du premier quart temps, on a 7 points d'avance. L'équipe a le sourire et est en confiance.
Lors du deuxième quart temps, on commet quelques erreurs en sortant trop en bas sur la défense.
Mais à la mi-temps, on a encore 11 points d'avance ! On ne lâchera rien, c'est promis !
A la reprise, William souffle sur le banc. Mais les joueurs, sans leur number one, font front et ce n'est qu'après un temps mort de l'équipe adverse que William rentre à nouveau aider ses camarades.
Lors du dernier quart temps, l'équipe est un peu plus fébrile mais les adversaires s'énervent. Un joueur de Talensac se blesse tout seul en retombant mal après une acrobatie au niveau de la ligne du fond : entorse sans doute.
Alex commet sa quatrième faute. Quentin ne veut plus jouer : il ne se trouve pas bon mais ne sait pas expliquer ce qu'il se reproche.
Enfin, les garçons la veulent cette victoire, le public qui s'enflamme aussi, et ils l'obtiennent brillamment ! Il y a des jours comme cela où tout nous réussit : pas beaucoup de déchets au panier !
64 à 45 à la fin de la rencontre !
Un seul regret pour ma part, ne pas avoir fait jouer davantage Thibaut qui avait pourtant la "gnac" ! Lui-même renonçait parfois à rentrer ne voulant pas casser la belle dynamique de l'équipe. Sa vision du jeu sur le banc nous a été utile à Yann et moi pour prendre les bonnes décisions aux bons moments : temps morts, changements...

Bravo et merci à tous ! Vous avez mérité votre mois de repos sur cette note positive. On dédie cette victoire à Alex qui aurait certainement aimé les voir jouer ainsi et à Gwendal, le joueur de cette rencontre avec 11 paniers marqués et des jambes empruntées à Usain Bolt.

Laurence

BCLM - Talensac - 7 novembre 2015

Sur les bancs de la salle Orion, c'est l'affluence des grands jours : des parents nombreux, les U15 et Steven, les copains de Mathys... Il faut dire que c'est la première place qui est en jeu : La Mézière contre Talensac !
Pas question d'ouvrir la buvette pendant le jeu : le public est présent au complet au bord du terrain.
La rencontre commence. Les joueurs sont tendus des deux côtés. Au bout de quatre minutes le score est de 2 à 2 seulement.
Alex, le coach, est déçu de voir son équipe si fébrile. Florian, malgré sa présence au rebond ne parvient pas à protéger sa balle, le jeu n'est pas beau : les passes sont maladroites. Il manque Alan, absent, en intérieur pour faire tourner les joueurs très vite fatigués. En face, les joueurs de Talensac sont solides, puissants, vifs ! Très vite, ils prennent le dessus sur les jeunes Macériens qui comptent 4 surclassés dans leurs rangs. Ils dominent  sur le score de 7 à 14 à la fin du premier quart-temps.
Le deuxième quart-temps ne voit guère d'amélioration du côté du BCLM. Talensac prend confiance.
Le public s'étoffe encore : les jeunes du repas des classes 6 qui sont de banquet dans la salle d'à côté viennent assister au spectacle. Les grands parents de Gwendal, aussi, arrivent avec son frère. Ceux-ci sont impressionnés par le jeu à ce niveau : ils n'avaient pas vu Gwendal jouer depuis qu'il était jeunot...
Hors de question de laisser les garçons dans cette galère ! Ils ont besoin du public. L'ambiance s'échauffe dans les gradins.
Sur le terrain, les contacts sont physiques. Thibault tombe sur un joueur de Talensac qui est obligé de sortir. Lors d'un entre-deux, Yann reçoit un coup de tête dans la mâchoire et un coup de coude dans l'estomac. Le menton en marmelade et le souffle coupé, il retourne s'assoir sur le banc. "Justin Bieber", le joueur de Talensac, ainsi baptisé pour sa mèche dans les yeux, agace avec son air agressif.
Alex est obligé de quitter le match un peu dépité sur le score de 16 à 35. Les encouragements, les chants montent de plus belle dans les gradins. William, lui, a pris le relai du coaching.
"Let's go, defense, let's go" scande le public déchainé.
Quand les Seniors filles arrivent dans la salle, elles ne comprennent pas cet engouement devant le score : 18-41. "Ils sont fous ces Macériens."
Mais c'est jusque la fin du match que l'ambiance est au rendez-vous.
31 secondes avant la fin, Yann ne saigne plus et peut revenir en jeu. Après quelques passes, il se retrouve avec le ballon dans les mains. Un peu de côté, au delà de la ligne des trois points, un œil sur le chrono, il le lance et marque son panier qui sera accordé même s'il pense avoir vu le 0 au chrono avant de finir son geste. Mais le buzzer ne fonctionne pas ce soir, il aura le bénéfice du doute et nous rappelle une bien belle victoire sur le buzzer l'an passé salle Sirius contre Talensac encore !
La première défaite de la saison mais dans une ambiance de fin de match exceptionnelle : les garçons remercient le public pour le soutien.
Nicolas est déçu de ne pas avoir offert du beau jeu le jour où le public était venu si nombreux. Il ne manquait que les Pom-Pom Girls !!!
Les garçons essaieront de se reprendre pour le premier match retour samedi à Rennes !

Laurence

BCLM-Bruz - 10 octobre 2015

Pour cette troisième rencontre, l'effectif est au complet, c'est l'occasion de faire la photo d'équipe .
La rencontre débute bien pour les macériens, la défense est solide et Florian prend de nombreux rebonds mais l'équipe ne parvient pas à augmenter l'écart de manière significative. Soudainement, des applaudissements nourris proviennent des tribunes : sous la houlette de William, Alexis le petit frère de Nicolas a marqué un panier sur le terrain B après de nombreuses tentatives.
Le second quart temps débute par une interception de Nicolas, puis les défenses prennent le pas sur les attaques : aucun point en 5 minutes. Dans les tribunes, les parents demandent une GROSSE DEFENSE sur tous les tons, il faut bien remplacer Laurence
qui suit le match par SMS dans le TGV qui la ramène en Bretagne.
Le quart-temps se termine sur le score de 22-13 pour nos U20.
 
Pour l'échauffement de la mi-temps, l'équipe a le droit à du tipping sans ballon.
 
A la reprise, nos garçons sont amorphes et les joueurs de Bruz enchainent les 3 points pour revenir
petit à petit et cela malgré les encouragements des nombreux parents. Néanmoins, nos garçons finissent sur une bonne note en gardant 2 points d'avance à la fin de la période 34-32.
Au début du quatrième quart-temps, Bruz revient au score à 36-36 !! Temps mort.  A partir de ce moment la défense macérienne devient intraitable et les contre-attaques font mouche à chaque coup, rapidement nos U20 prennent le large et infligent un 20-0 à leurs adversaires. La dernière contre-attaque voit Nicolas faire une passe dans le dos à Gwendal qui marque, Alexandre n'en revient pas.  
Score final 58-40, le dernier quart temps a été fatal aux 6 vaillants basketteurs bruzois.
 
David (débutant du résumé) 
 

BCLM-Cercle Paul Bert - 26 septembre 2015

Samedi 19 h, les jeunes joueurs, sans leur "number one" William encore convalescent, sont sur le terrain, prêts à se lancer dans leur premier match de la saison.
Enfin, William est bien présent pour soutenir son équipe et s'entraine à shooter de la main gauche sur le terrain B.
Après leur incontournable "Pouic Pouic Pouic Tortue", l'entre-deux est gagné par Allan.
Après plusieurs minutes sans panier marqué de part et d'autre, Yann ouvre le score pour La Mézière.
Le public, peu nombreux à l'heure de la soupe, s'enflamme et encourage les joueurs.
La domination macérienne devient plus nette.
Florian, sous les yeux ébahis de ses parents, prend les rebonds et marque de précieux points. Il ne pourra plus leur interdire de venir aux matchs.
Cependant, au fil du match, les garçons perdent de la concentration, sont moins précis dans leurs passes et les contre-attaques permettent aux adversaires de remonter à 9 points des Macériens.
Dom, le président, menace d'augmenter le prix de leurs licences s'ils perdent ce match ! Serait-ce leur côté vénal qui les pousse à rejouer collectivement ou le remontage de bretelles d'Alex, le coach ?
Gwendal ose des shoots à trois points et Alex n'a même pas le temps de râler : il ne peut qu'admirer les paniers filtrés.
A son tour, Quentin marque un "trois points".
Alexandre, juste après avoir récupéré ses lunettes qui avaient valsé, pénètre la défense et marque un magnifique panier.
Dans le dernier quart temps, Gwendal sort pour sa cinquième faute sous les cris déchainés de ses coéquipiers et du public "Le gâteau ! Le gâteau ! Le gâteau !".
Le match se termine sur une très bonne note : des joueurs qui ont gagné leur premier match (60 à 41) depuis le mois de décembre avec un beau jeu collectif !
Même si la moitié de l'année dernière en excellence a été difficile, ils en ont sans doute appris beaucoup.
Bravo et à samedi !

Laurence

ASVHG -BCLM - 17 octobre 2015

19 h : l'heure de se retrouver parking Sirius.
Deux absents : Gwendal qui s'est fait opérer des dents de sagesse et Antoine ainsi qu'Alex, le coach qui joue son match le même soir.
Promotion de William donc au poste de coach.
L'arrivée à la salle des sports de Hédé se fait dans une ambiance "vintage" : lumières jaunes, moquette murale, rappel des années 70/80...
Les garçons s'échauffent pendant la fin du match des U17.
Alors qu'un supporter signifie à Quentin que le skate sur le terrain ne sera pas autorisé, celui-ci répond, sûr de lui qu'il n'en aura pas besoin : "il court plus vite que tout le monde !"
Il est vrai que l'entame du match se fait sur les chapeaux de roue pour les Macériens. Alors que les joueurs enfilent les paniers, les adversaires s'invectivent et laissent les Blancs pénétrer comme ils veulent leur défense. Alexandre, Yann et Quentin de la ligne des trois points, Florian, royal au rebond, Nicolas... les uns après les autres marquent.
Les supporters sont enthousiastes quand la fin du premier quart temps sonne sur le score de 2 à 21.
Le deuxième quart temps s'équilibre un peu. Les joueurs de Hédé tentent de défendre en indiv. mais l'écart est encore de 23 points à la mi-temps.
Coup de fil d'Alex à son coach suppléant : Tout se passe bien, il ne fera pas le déplacement pour la fin du match. Heureusement pour les joueurs, car ils se seraient fait houspiller !
En effet, les passes ne sont plus aussi précises, les tirs à 3 points ne rentrent plus. Chacun veut se montrer et oublie le collectif. Florian qui avait débuté magistralement la rencontre, avec une présence au rebond de tous les instants, ne parvient plus à être décisif. Les ballons rebondissent sur l'anneau : la fatigue est devenue visible et pas seulement pour Thibault qui était responsable de salle toute la journée. Une passe un peu appuyée parvient malencontreusement sur la caisse des maillots : explosion du couvercle !
La confiance revient chez les Bleus qui se rapprochent dangereusement au score. Il faut bien faire trembler le public qui mange tranquillement
ses clémentines. Un attaquant marche sur le pied de Yann et le déséquilibre : belle chute, mais celui-ci se relève, ne voulant pas laisser croire au public qu'il a été crossé. Il file seul au panier adverse et marque deux nouveaux points qui font du bien.
Le public est déçu par la fin de match désordonnée... Cela avait si bien commencé. Nicolas n'est même pas reboosté par le score nantais face à
Troyes : 3-0 qu'on lui crie !
Il est temps que la rencontre s'achève : les Macériens n'ont plus que 11 points d'avance. Le buzzer final retentira dans le noir : la lumière s'est éteinte ! On ne saura pas avec certitude si le dernier ballon du match est rentré ou non.
Score final : 41 à 52.
Retour au vestiaire pour manger en cachette le gâteau au chocolat d'Allan (gage pour avoir oublié de prévenir l'équipe de son absence la semaine dernière). Aucun scrupule : William n'en verra que les miettes !
Pas un joueur n'aura fait remarquer à Allan qu'il fallait couper le gâteau en 9 (trop compliqué ???) !
Ce n'est qu'après 22h que le convoi prendra la route de La Mézière !
Tant pis pour le quart de finale de rugby : de toute façon, les Français sont bien mal engagés. On aurait même pu prendre le temps de dépanner une jolie Finistérienne au rond-point de Vignoc. Mais David est sans pitié et ramène les jeunes au bercail.
Une pensée pour Gwendal qui finit peut-être les restes de son panier de légumes gagné aux foulées macériennes moulinés en soupe...;-)
Encore une victoire, donc, pour l'équipe !
On essaiera de retenir l'exceptionnelle prestation du premier quart temps !
On se retrouvera le 7 novembre à domicile !

Laurence

Vezin - BCLM- 3 octobre 2015

Il est 17h10 et nous renonçons à attendre Allan qui ne répond pas au téléphone.
En route pour Vezin sans shooter de cycliste au stop !
Alors que Florian se plaint du dos en voiture, craignant des douleurs lors du match, nous lui disons qu'il doit les oublier. "Tu crois que les rugbymen pensent à leur dos dans une mêlée pendant la coupe du monde ?"  Aucune pitié !
Nous retrouvons le coach à la salle, bien décidé à mener ses joueurs vers la victoire.
Les Macériens ne sont que 7 sur le banc mais peuvent compter sur les encouragements de William qui a fait le déplacement tandis que les joueurs de Vezin, en vert, sont au nombre de 8. Ce sont, pour certains des copains de lycée.
La rencontre démarre par une légère domination des verts. Les Macériens ont du mal à rentrer dans le match.
Dans le public, les noix de cajou sont de sortie mais on a oublié l'apéro... Les encouragements vont bon train. Et après ce début poussif, les blancs prennent l'avantage au milieu du deuxième quart temps.
Les fautes de part et d'autre sont nombreuses et Alexandre, avant la mi-temps sort par précaution lors de sa quatrième faute. Un joueur adverse est blessé à la cuisse et sort également.
A la mi-temps, le score est de 29 à 30 à l'avantage des Macériens.
Les parents profitent de l'entracte : "Candy crush" pour les papas ! Laurent apprend le BAba du jeu à Vincent. Zut, les joueurs reprennent avant que Vincent n'atteigne son niveau 3 : penché sur son portable, il ne verra pas le magnifique panier à trois points de Quentin !
A chaque panier, les supporters décollent du banc : la salle s'anime.
Sous les applaudissements, les garçons marquent tour à tour. En défense, Nicolas récupère de nombreuses balles sous le panier, Florian a oublié son mal de dos et est présent au rebond, Gwendal remonte la balle et assure de belles passes décisives à ses camarades, Thibault s'acharne et finit aussi par marquer, Yann, sous les applaudissements de sa grande famille (6 présents dans le public) marque également de beaux points.
Un adversaire sort pour sa cinquième faute.
Mais les Macériens aussi sont en danger : 4 fautes pour trois joueurs !
Seul Quentin atteindra la cinquième au cours du match. Alexandre, reviendra alors sur le terrain pour de magnifiques paniers marqués en solitaire : les Verts craquent physiquement dans le dernier quart temps et le score final est sans appel : 48 à 72.
Les Macériens sont heureux : mission accomplie !
La deuxième victoire est acquise.
Il est 20h et les garçons apprécient la boisson et les gâteaux qu'on leur offre.
Comme c'est le dernier match de la soirée, une maman de Vezin demande qui veut la dernière chouquette et comme Quentin se jette dessus le premier, il héritera d'un beau surnom : après "Brioche", voilà "Chouquette" dans l'équipe macérienne.
Il fait déjà nuit quand le convoi reprend la route.
Arrivé au parking, Alexandre n'a pas fini sa journée : il doit rejoindre la salle Orion puisqu'il est responsable de salle.
Dès le lendemain à 10h, Gwendal, Nicolas et Yann iront courir leurs 7 kilomètres des foulées macériennes. Gwendal, avec sa cinquième place (je crois) finira même premier Macérien !
Bravo les garçons et à samedi à domicile.

Laurence